Les actus de la cité

Nuit européenne des musées 2017

05.05.2017
IMPRIMER
PARTAGER

La Cité internationale de la tapisserie vous donne rendez-vous le 20 mai 2017 pour la treizième édition de la Nuit européenne des musées, la première au sein du nouveau bâtiment de la Cité de la tapisserie depuis son inauguration à l'été 2016.

Cette année, les verdures seront à l'honneur ! La Cité internationale de la tapisserie ouvrira ses portes à partir de 19 h 30 et jusqu'à minuit. L'accès à l'ensemble des espaces d'exposition sera entièrement libre et gratuit. 

Des visites commentées par le conservateur Bruno Ythier, et des guides conférenciers, seront proposées à départs réguliers à partir de 20h30 et tout au long de la soirée.

Les visiteurs pourront notamment découvrir librement de nouveaux prêts exceptionnels dans la salle des "Tapisseries du monde" tout juste renouvelée, ainsi que deux tissages récents du Fonds contemporain de la Cité de la tapisserie, d'après des œuvres lauréates de l'appel à création 2013 de la Cité de la tapisserie consacré à la thématique de la verdure. Ces deux pièces contemporaines, Nouvelles Verdures d'Aubusson, d'après Goliath Dyèvre et Quentin Vaulot (un tissage Atelier de la Lune, Aubusson, incorporant des pièces en porcelaine réalisées par l'Atelier Charly Bonneau) et La famille dans la joyeuse verdure d'après Leo Chiachio et Daniel Giannone (tissage atelier A2, Aubusson), y seront visibles après leur dévoilement au public le 18 mai à 18h, dans la plateforme de création contemporaine et l'amphithéâtre.

À partir de 20h, l'animation "La classe, l'œuvre !" autour de La famille dans la joyeuse verdure de Chiachio & Giannone, se déroulera en présence des artistes.

Dans le cadre d'un projet d'enseignement pratique pluridisciplinaire, des élèves de 3e du collège de Crocq ont travaillé sur la thématique du rapport de l'être humain et de la nature, avec leur enseignants d'Espagnol, de Français, d'Arts plastiques et de Sciences et Vie de la Terre, autour d'un corpus de textes empruntés à la littérature latino-américaine et du projet de tapisserie du duo d'artistes argentins Leo Chiachio et Daniel Giannone. Les deux artistes avaient obtenu le deuxième prix de l'appel à création de tapisseries contemporaines de la Cité internationale de la tapisserie en 2013 pour la maquette destinée à devenir la tapisserie La famille dans la joyeuse verdure.

Dans l'œuvre de Leo Chiachio et Daniel Giannone, la nature apparaît exubérante, riche de couleurs, formes et matières, parfois jusqu'à se transformer en bijoux scintillants. La nature est présentée à une échelle qui dépasse celle des figures humaines pour souligner à quel point il est essentiel de la protéger. La tapisserie d’Aubusson a traditionnellement été conçue comme une forme de mémoire, un récit de son propre temps. En cela, l’œuvre de Chiachio et Giannone est un témoignage de l’urgence contemporaine de la préservation de cette nature.

Comme dans tous leurs travaux, les deux artistes se figurent au centre. Présentés avec des masques et des plumes d’inspiration guaranie, ils sont également accompagnés de leur chien Piolin pour figurer un nouveau modèle de famille, inscrivant là encore dans la tapisserie les changements survenus dans les sociétés occidentales.

La famille dans la joyeuse verdure s’inscrit dans la tradition des verdures d’Aubusson. Elle propose au spectateur de se plonger dans un univers narratif et immersif teinté d’éléments fantastiques. La scène centrale est placée dans un écrin de verdure dans lequel fourmillent des détails à la fois réalistes et oniriques. Le tissage de cette grande scène de verdure, confié à l'Atelier A2 à Aubusson, aura demandé près de deux ans de travail selon les techniques de la tapisserie d'Aubusson inscrites au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Pour "La classe, l'œuvre !", les collégiens ont travaillé à la production d’écrits et d’illustrations pour un recueil de contes en espagnol en prenant comme point de départ la question : Une coexistence entre l’homme et la nature est elle possible ?

Le corpus d’œuvres étudiées a permis d’aborder deux visions différentes du lien entre l’homme et la nature. Pour certains, les hommes représentent – d’un point de vue métaphorique – la civilisation moderne qui envahit le monde de la nature vierge pour piller ses richesses, conduisant à une altération du délicat équilibre des écosystèmes et menaçant ainsi la survie des espèces. D’autres montrent plutôt ce lien comme une relation d’interdépendance, vitale et harmonieuse de l’homme et de la nature.

Les élèves présenteront ce travail et liront des extraits des contes devant la tapisserie et ses créateurs, venus spécialement découvrir l'œuvre tissée terminée. Les passages lus en espagnol seront traduits en français.

Enfin, tout au long de la soirée, tentez de "Décrocher la nuit" !

Cette nouvelle animation mise en place par l'équipe de coordination de la Nuit des musées est un jeu de piste dans les espaces d'exposition. Vous devrez trouver l’affiche de la Nuit des Musées accrochée près de l'une des œuvres de la Cité de la tapisserie, après avoir résolu l'énigme proposée dans le hall de la Cité. Il vous faudra alors scanner cette affiche grâce à l’application "Décrochez la nuit" que vous aurez téléchargée préalablement sur votre mobile (à partir du 18 mai). 

En scannant l’affiche, vous verrez s’afficher une œuvre en 3D et en réalité augmentée. Cette œuvre représentant un symbole universel sera la même pour tous les musées participants. Vous serez alors invité à vous photographier avec l'objet sur votre écran, puis à partager votre photo sur les réseaux sociaux en identifiant la Cité de la tapisserie, et devenir ainsi l'un des visages de la Nuit des musées...

Infos pratiques

Samedi 20 mai 2017 de 19h30 à minuit, entrée libre

  • 19h30-minuit : visites libres
  • 20h : La classe, l'œuvre !
  • 20h30 : début des visites guidées à départs réguliers
  • 20h-22h : visites guidées de l'atelier de tissage