Les actus de la cité

Le parcours d’exposition en cours d’installation

30.03.2016
IMPRIMER
PARTAGER

Les décorateurs s’activent, notamment dans la Nef des tentures, pour installer les décors en vue de l’ouverture de la Cité de la tapisserie. L’entreprise de construction de décors Jipanco et le peintre décorateur Antoine Fontaine mettent en place la muséographie inédite imaginée par les scénographes Frédérique Paoletti et Catherine Rouland.

Espace phare du nouveau parcours d’exposition, la Nef des tentures fera voyager le visiteur à travers près de six siècles de productions en Aubusson. Finie la présentation traditionnelle des tapisseries sur le modèle d’une galerie de peintures, c’est une véritable immersion dans l’univers tissé d’Aubusson qui sera désormais proposée aux visiteurs.

Dominique Cimetière de Jipanco, entreprise spécialisée dans la construction de décors installée aux Lilas (Seine-Saint-Denis), présente le travail de son équipe pour la Cité de la tapisserie :

Le projet des scénographes Frédérique Paoletti et Catherine Rouland met en scène la tapisserie. Comme dans un théâtre, les tapisseries seront présentées dans des décors peints à la main. Les châssis réalisés par Jipanco sont entièrement montés en atelier, puis démontés pour être assemblés directement à Aubusson. Une attention particulière est portée sur la lumière insérée dans les décors. Un long travail de recherche est alors mené pour obtenir un prototype présentant les bonnes températures de couleurs, la juste dose d’éclairage.

L’équipe de menuisiers, serruriers, électriciens et deux peintres en décors en charge des aplats s’est installée dans les environs d’Aubusson le temps du montage, pour certains pendant près de 8 semaines. Une durée exceptionnellement longue pour ces entreprises habituées à travailler pour des théâtres, où le montage des décors ne nécessite que quelques jours.

Les équipes de constructeurs et de peintres en décors travaillent en équipe. Antoine Fontaine, peintre et scénographe, crée les maquettes qui servent de référence à Dominique Cimetière pour la réalisation des châssis. Le tracé des châssis est repris pour finaliser les peintures qui sont alors exécutées grandeur nature par trois peintres en décors. Comme pour la construction de la structure, les peintres ont préparé un maximum d’éléments en atelier. Pour la livraison à la Cité de la tapisserie et les finitions, Antoine Fontaine est venu renforcer l’équipe de peintres, notamment pour la réalisation de l’unique décor entièrement peint à Aubusson : le "salon XVIIIe".

Les spécificités du projet, la durabilité des décors et la proximité des visiteurs offre aux décorateurs l’opportunité d’aller plus loin dans leur travail. 

Les décors du parcours d’exposition de la Cité ne seront pas éphémères, contrairement aux décors réalisés pour des théâtres, et leurs finitions doivent prendre en compte la grande proximité du public. À la fin du montage, les derniers réglages de l’éclairage donneront les ambiances souhaitées par les scénographes. Les entreprises découvriront alors les décors qu’ils ont fabriqués sous un autre jour… comme les visiteurs.