Appels à création

Melancholia I

IMPRIMER
PARTAGER

Marc Bauer, 2e Prix - Appel à création contemporaine 2011

Tant dans leur thème que dans leur esthétique, les dessins de Marc Bauer sont très fortement inspirés de l’iconographie de la Renaissance italienne et germanique, mais aussi par le baroque. Pour Melancholia I, l’artiste a redessiné la célèbre Mélancolie réalisée par le peintre et graveur allemand Albrecht Dürer en 1514, surnommée en Allemagne "Bild der Bilder", "l’image des images". Dimensions : 3,60 m ht. x 3 m l. 

Melancholia s’inscrit dans une recherche menée par Marc Bauer depuis plusieurs années, articulée autour de l’idée de déconstruction du dessin comme pièce unique. Jouant avec les échelles et les matières, l’artiste cherche à transposer ses dessins dans différents matériaux (impressions digitales, photopolymère, tapisserie…), le dessin originel se trouvant ainsi modifié pour se soumettre aux impératifs de la technique utilisée. En ce sens, la transposition en tapisserie de la Mélancolie de Dürer redessinée par Marc Bauer vise à enrichir le dessin de départ tout en rendant une certaine sculpturalité. Pour l’artiste, la tapisserie ne doit pas seulement être considérée comme le support de l’image, elle doit également exister dans sa réalité propre.

La tapisserie constitue un médium très intéressant pour la transposition des dessins de Marc Bauer, qui font écho à une de ses qualités essentielles : la narration. L’artiste prend souvent comme point de départ des souvenirs personnels, des photographies d’archives ou des albums photos de famille, autant d’histoires individuelles qu’il cherche à replacer dans un contexte historique plus large : "Je vois mes dessins comme une sorte d’archéologie qui tente, parfois avec humour, parfois avec désespoir, de faire remonter des émotions et des événements", explique-t-il.

La tapisserie est tissée en noir et blanc, avec seulement quelques éclats de couleurs vives. Pour la réaliser, un important travail de réflexion avec le lissier est nécessaire afin de rendre compte de l’effet déstructuration, de dilatation voulu par l’artiste. Le lissier doit donc jouer sur la matière de façon assez innovante tout en conservant des techniques de tissage classique, pour les chairs par exemple. La traduction de l’idée d’usure, d’altération dans une tapisserie neuve afin de lui apporter, selon les mots de Marc Bauer, "une deuxième couche émotionnelle" est un défi technique pour le lissier.

Tissée par l'atelier Patrick Guillot à Aubusson, la tapisserie est tombée du métier le 22 novembre 2013. Retrouvez la galerie photo de l'événement ici.

Marc Bauer est né en Suisse en 1975. Il vit et travaille à Berlin. Commissaire d’exposition pour les 30 ans du FRAC Auvergne (Exposition la Révolte et l’Ennui, 2013), il a également été retenu pour le off de Art Basel 2013 (commissaire : Florence Derieux), où il a présenté, dans la section Parcours, le film "The Architect" en collaboration avec le groupe de rock Kafka (co-produit par le FRAC Auvergne). Il a été exposé en 2013 au Centre Pompidou à Paris dans le cadre de l’exposition présentant les œuvres de la donation Guerlain, a participé à l’exposition collective 101 Sacré au Migros Museum de Zürich.