Les savoir-faire d'Aubusson

Teinture sur mesure

IMPRIMER
PARTAGER

À l’opposé des procédés industriels de teinture, l’artisan teinturier travaille à la main, utilisant la trichromie visuelle : il crée la nuance désirée en ajoutant progressivement par petites doses les pigments en poudres des couleurs primaires (bleu, jaune et rouge), sans aucune machine.

À Aubusson, le teinturier mène une véritable recherche de nuances qu’il produit en petites quantités. Cette petite production de teintes très spécifiques correspond aux besoins de la tapisserie de basse lisse.

Dans le cas où l’artiste numérote son carton d’après une gamme de laines déjà teintes, le travail du teinturier est facilité. Sa nouvelle teinture sera exécutée sur un support (laine) égal à l’échantillon de base.
Mais lorsque l’artiste fournit un échantillon couleur sur papier ou toile, la tâche du teinturier est plus délicate. Il devra mesurer le décalage entre une couleur (gouache ou huile) et un produit de teinture sur un support laine.

On parle même de "coloriste", tant la précision du teinturier lui permet de reproduire exactement la teinte recherchée par le lissier ou l’artiste.
Conformément à l’exigence de la création artistique, le coloriste peut proposer une palette de teintes presque infinie, réalisées à partir de seulement trois pigments de couleurs primaires : le bleu, le rouge et le jaune.
L’artisan ne se fie qu’à son œil, à son expérience des réactions chimiques et à ses gestes sûrs pour obtenir les couleurs désirées. Il est le seul juge des ajouts de colorants, par petites touches, et des temps de "cuisson" ; son expertise doit garantir la durabilité de la couleur dans le temps.

On trouve parfois des ateliers de teinture au sein des grandes manufactures de tapisserie, mais la plupart des ateliers font appel à un artisan teinturier ou à une filature disposant d'un atelier de teinture.