Stages et pratiques amateurs

Association de sauvegarde de la broderie sarrasine

IMPRIMER
PARTAGER

Cette technique de broderie côtoyait celle des lissiers de basse lisse, dans les manufactures de tapisseries d'Aubusson, pour restaurer les tapisseries usées ou percées. Près de sombrer dans l'oubli, ce point spécifique de broderie conserve sa mémoire grâce aux actions d'enseignement et de recherche de l'Association de sauvegarde de la broderie sarrasine.

Un peu d'histoire

La broderie au point d'Aubusson ou broderie sarrasine est intimement liée à la tapisserie d'Aubusson. Déjà bien avant le XIXe siècle, dans les manufactures de tapisserie, des équipes de brodeuses réalisait des ouvrages décoratifs au "point d'Aubusson" (point long) sur tissus d'ameublement, laine, flanelle, avec les mêmes laines que celles utilisées par les lissiers.

D'après les archives de l'École Nationale d'Arts Décoratifs d'Aubusson, Mme Lemasson enseigne cette broderie de 1885 à 1907 (jusqu'à ses 82 ans !). Des ouvrages d'élèves ont été retrouvés. De nombreuses élèves exercent alors leur art dans les ateliers et manufactures de tapisseries ou pour leur compte personnel. L'une d'elles, Mme Robert (née Montagnon), donne à son tour des cours de broderie chez elle, puis crée à Guéret un atelier de broderie rapidement prospère.

Sans rien modifier à l'éxécution de la broderie d'Aubusson enseignée à l'ENAD d'Aubusson, Mme Robert apporte le relief à la broderie d'Aubusson, qu'elle fait breveter sous le nom de "broderie sarrasine".

Une autre élève reprend ensuite cet art en apportant une évolution sur le choix du fil de broderie : la soie d'Alger, moins coûteuse que la soie naturelle, et de plus lavable, mais tout aussi raffinée. Cette innovation permet de mettre la broderie d'art au service de la lingerie, du linge de maison, de la haute couture et de l'ameublement...

Malgré quelques expositions dans les années 1980, notamment avec les archives de l'ENAD d'Aubusson, ce métier d'art, autrefois prospère, sombre peu à peu dans l'oubli.

La sauvegarde d'un patrimoine aubussonnais

Attentive au maintien des savoirs-faire traditionnels locaux, la Charte de la Haute Vallée de la Creuse, met en place en 1996 des journées d'initiation afin de mémoriser et de sauvegarder ce patrimoine auussonnais que représente le point sarrasin.

L'Association de sauvegarde de la broderie sarrasine a pris le relais pour la mémoire de ce point de broderie. Actuellement, une dizaine de personnes bénévoles maîtrisent bien la technique de cette broderie et l'on peut considérer que le point sarrasin est sauvé de l'oubli. La marque est à présent protégée et déposée à l'INPI.

L'association partage son savoir-faire lors des séances de travail. Elle œuvre pour la réintroduction de la broderie sarrasine dans les ateliers de tapisserie d'Aubusson, lui faisant bénéficier de la dynamique actuelle autour de la création contemporaine en tapisserie. L'association recherche également de nouveaux axes de développement vers l'ameublement et la haute couture.

Ce savoir-faire lié à la production aubussonnaise de tapisseries trouve sa place légitime dans le cadre du projet de la Cité internationale de la tapisserie dès son ouverture à l'été 2016.

 

Pour aller plus loin

Infos pratiques

Association de sauvegarde de la broderie sarrasine

Présidente : Evelyne Dufossé

Tél. : 05 55 66 14 47 / E-mail