Histoire des ateliers

La Manufacture Coupé

IMPRIMER
PARTAGER

La manufacture de tapis et tapisseries Coupé a été créée en 1905 par Marcel Coupé dans le village de Bourganeuf, à une trentaine de kilomètres d’Aubusson.

On dit que la manufacture a été installée à Bourganeuf et non à Aubusson pour bénéficier de la pureté de l’eau du Verger, le ruisseau qui borde le village, afin de réaliser des teintures de très bonne qualité, étape essentielle de la réalisation d'une tapisserie haut de gamme. D’ailleurs, Marcel Coupé n’est pas le seul à y trouver un intérêt : la manufacture de tapis et tapisseries Carré (connue également sous le nom de manufacture Schenk), concurrente directe, se situe sur la berge opposée. "Quand on en avait marre d’un patron, on traversait le pont et on allait se faire embaucher en face", nous explique Mme Châtaignier, ancienne lissière de chez Coupé et Carré.

La manufacture Coupé possède plusieurs magasins/galeries pour exposer et vendre sa production. Pour correspondre l'appellation "tapisserie d'Aubusson", Coupé ouvre un magasin à Aubusson. On trouve également un magasin Coupé à Argentat en Corrèze et un troisième à Paris qui lui donne toute sa visibilité et lui apporte l'essentiel de sa clientèle.

Cette manufacture évolue dans un contexte de crise de l’industrie de la tapisserie. En effet, lorsque celle-ci est créée en 1905, la tapisserie et le tapis se reposent sur leurs acquis et la majorité des oeuvres qui sortent des ateliers sont réalisés à partir de modèles anciens. Ayant perdu de son prestige et de sa renommée, la tapisserie d’Aubusson ne connait plus la période de prospérité du XVIIIe siècle. On cherche alors à relancer cette industrie séculaire. Si elle emploie plus de 40 personnes dans les périodes de prospérité, elle connait, comme les autres manufactures de la région, plusieurs périodes économiquement difficiles. Le manque de commandes publiques importantes ne permet pas de fournir du travail aux ouvriers et les commandes privées se font rares. De plus, la main d’oeuvre de plus en plus chère et le contexte de crise engendré par les deux guerres mondiales ne permettent pas aux manufactures de rebondir et doivent alors affronter de nombreuses grèves ouvrières et un chômage important.

Participant à des commandes d’envergures ou répondant à des demandes de particuliers, les tapis et tapisseries de cette manufacture sont envoyés aux quatre coins du monde, des Etats-Unis à l’Arabie Saoudite. Cette manufacture connait plusieurs directeurs mais reste toujours une entreprise familiale jusqu’à son rachat en 1969 par Yvon Maingard. Elle ferme définitivement ses portes en 1973. Les cartons qui constituaient alors la base du travail des lissiers sont jetés. Les maquettes quant à elles sont conservées et récupérées par le musée de la Tapisserie d’Aubusson. Ce fonds entre au musée en 1988 après que l’ancien directeur de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs Paul Risch en ait fait un pré-inventaire.

D’une renommée internationale, la manufacture Coupé passe à un oubli presque total alors qu’elle a participé au renouveau de la décoration du XXe siècle tout en luttant dans un contexte de crise qui tend à faire disparaitre les manufactures et les ateliers les uns après les autres.

Texte d'après Laura Costes