Les artistes de la tapisserie

Jean Picart Le Doux (1902-1982)

IMPRIMER
PARTAGER

Avec plus de 400 tapisseries originales produites de son vivant, Jean Picart Le Doux est considéré comme un grand maître de la tapisserie d’Aubusson.

Fils du peintre Charles Picart Le Doux, l’autodidacte Jean Picart Le Doux débute dans la reliure et dans l’édition, puis dans les arts graphiques (affiches et couvertures de revues). Il remporte le Grand Prix de l’affiche de théâtre au Salon de l’Imagerie en 1943. C’est alors qu’à la demande du décorateur Jules Leleu, il commence à exécuter des cartons de tapisserie pour la décoration du paquebot La Marseillaise.

De la même génération que Lurçat, il devient vice-président de l’APCT (Association des peintres-cartonniers de tapisserie) et reste très proche des conceptions de Lurçat. Il a en effet le souci d’une tapisserie décorative et accessible à tous, élaborée à partir d’une composition classique et exploitant au maximum les multiples possibilités offertes par la teinture des laines. Les couleurs sont pour lui à la fois des ornements et le moyen de faire éclater les oppositions : le jour et la nuit, le ciel et la terre, l’ombre et la lumière…

À Aubusson, l’atelier Berthaut tisse ses principaux modèles. Ses œuvres tissées mettent en scène des représentations allégoriques (du temps, de l’univers) mais aussi des sujets figuratifs simplement destinés à plaire et décorer (cages aux oiseaux, chaluts remplis de poissons et de coquillages…).