Les artistes de la tapisserie

Lucien Coutaud (1904-1977)

IMPRIMER
PARTAGER

La gloire des Lurçat, Gromaire, etc., a sans doute occulté pendant un temps Lucien Coutaud. Les éléments de son univers, entre rêve et fantastique, la création exutoire totalement liée à la vie intérieure de l’artiste, étaient sans doute déroutants pour l’amateur de tapisseries. Mais son style reste incomparable parmi les peintres cartonniers de sa génération.

Après des études de peinture, il rencontre plusieurs personnalités du théâtre et de la critique littéraire. Pour Charles Dullin, pour Jacques Copeau et Jean-Louis Barrault, il compose des décors et des costumes de scène.

Deux rencontres, avec la collectionneuse Marie Cuttoli, qui cherche auprès des peintres des idées de modèles qu’elle fait tisser à Aubusson, puis avec Jacques Adnet le décorateur de la Compagnie des Arts français, l’amènent à la tapisserie. L’atelier Pinton à Felletin tissera la plupart de ses cartons.

Ses modèles montrent des personnages étranges et mélancoliques, dont les corps se transforment en végétaux ou bien se durcissent en formes métalliques hérissées de pointes… Les thèmes obsessionnels et oppressants de sa peinture (érotisme, angoisse, sensation de vide, d’incommunicabilité...) se devinent encore mais se font plus discrets dans ses tapisseries. En 1985, selon la volonté de sa veuve, le musée a reçu en don les maquettes et cartons de l’artiste.