Les artistes de la tapisserie

Robert Wogensky (né en 1919)

IMPRIMER
PARTAGER

Ce serait la découverte de Guernica de Picasso qui aurait décidé Robert Wogensky à devenir peintre. Il demeure l’un des rares survivants de la génération de peintres cartonniers ayant fait ses premières armes dans le sillage de Jean Lurçat, pouvant se prévaloir d’un véritable "œuvre tissé".

Robert Wogensky rencontre Lurçat après la Libération ; il appréhende avec lui la technique du carton de tapisserie. Puis c’est Denise Majorel qui lui ouvre les portes de sa galerie La Demeure.

Les thèmes qu’il aborde sont un hymne à la nature : les Eaux, les Constellations, les Feux, les Oiseaux. Ce dernier motif, dont la forme en vol se prête bien à une étude sur la ligne, est récurrent dans son œuvre de cartonnier : Plein ciel, Les Migrateurs, Sillages, Tire d’Ailes...

D'abord traités de façon figurative, les oiseaux s’épurent et se fondent dans espace infini. Contrairement à d’autres peintres cartonniers, Wogensky, une fois "entré en tapisserie", n’a pas abandonné la peinture de ses débuts, et son travail de peintre sur le trait et la trajectoire rejaillit dans ses cartons de tapisserie.

Des recherches techniques engagées par l’artiste avec l’atelier de Camille Legoueix à Aubusson, dans les années 1970, ressortent des combinaisons, dans une même tapisserie, de différentes grosseurs de points et de couleurs, qui procurent une dynamique aux formes en mouvement. C’est un art "assoupli" qui naît.