Shadows, d'après Man Ray

Qui est Marie Cuttoli, la commanditaire de Shadows ?

IMPRIMER
PARTAGER

Éditrice textile et collectionneuse des avant-gardes

Marie Cuttoli (1879-1973) est à la fois collectionneuse et gérante de l’atelier de tapis d’art Myrbor (pour Myriam Bordes, son nom de jeune fille), qu’elle a installé à Alger à l’occasion de la nomination de son mari, Paul Cuttoli, au poste de préfet d’Algérie. Au sein de Myrbor, elle confie la création de modèles à des artistes de l’époque tels que Fernand Léger. Elle diffuse les pièces produites à Paris et collabore notamment avec la galerie Jeanne Bucher.

Un projet original d’édition en tapisserie d’Aubusson

Marie Cuttoli a mené une aventure éditoriale qui a permis de tisser des tapisseries somptueuses, particulièrement fines, à partir de peintures cubistes de Braque, d’œuvres de Fernand Léger, de Joan Miro, de Raoul Dufy ou encore de Pablo Picasso. Elle a également fait réaliser leur première tapisserie de basse-lisse à Georges Rouault, Le Corbusier ou encore un certain… Jean Lurçat. Cet ensemble de tissages est d’abord accroché chez elle, rue de Babylone à Paris, puis à la Galerie Jeanne Bucher, avant de partir pour un voyage en Amérique.

Une tournée américaine pour les avant-gardes françaises

À partir de 1939, grâce à la volonté du Docteur Barnes et de Grace McCann Morley, conservatrice du Museum of Art de San Francisco, elle organise un voyage outre-Atlantique pour exposer les tissages qu’elle a fait réaliser. Cette tournée dure quatre ans et se déroule dans plusieurs musées américains : San Francisco, Boston, Chicago, Baltimore, etc. La liste des œuvres est impressionnantes : natures mortes cubistes de Braque, tapisseries de Picasso, Rouault, Derain, Lurçat, Bauchant, Dufy ou encore Léger et Miro. Parmi les œuvres exposées, on remarque également Shadows, d’après Man Ray, dont l’acquisition par la Cité de la tapisserie est en cours.