Les artistes de la tapisserie

Le Corbusier (1887-1965)

IMPRIMER
PARTAGER

"La tapisserie à domicile répond à un légitime désir poétique." En 1936, la collectionneuse Marie Cuttoli demande à Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, de réaliser son premier modèle pour une tapisserie. Entre cette date et 1965, année de sa mort, le célèbre architecte réalise environ une trentaine de cartons, dont la plupart sont tissés par l'atelier Picaud à Aubusson, et par l'atelier Pinton à Felletin.

En réalité, la véritable carrière de Le Corbusier en tant que peintre-cartonnier commence en 1948, lorsqu’il compose pour la première fois un carton (et non plus un tableau, adapté en carton de tapisserie par les ateliers de tissage) grâce à sa collaboration avec Pierre Baudouin, peintre et professeur d’histoire de l’art à l’ENAD Aubusson, qui le met en contact avec les ateliers d'Aubusson et l’initie au langage propre au carton de tapisserie. Pierre Baudouin assure alors le suivi de presque toutes les tapisseries de Le Corbusier.

L’architecte trouve dans cet art un nouveau terrain d’application de ses recherches murales, et il apprécie l’aspect de décor « nomade » d’une tapisserie que l’on peut enlever ou déplacer à sa guise dans un monde où l’homme bouge beaucoup.

Il privilégie dans ses compositions la pureté de la ligne, des pleins et des déliés, mis en valeur avec des fonds très simplifiés et rehaussés seulement par quelques aplats de couleur. Les modèles de Le Corbusier expriment l’influence du cubisme (ellipse dans les formes, couleurs décalées par rapport au motif, effets de collages…) mais son style est surtout reconnaissable dans les thèmes (celui de la main par exemple), dans le tracé très mince, dans l’utilisation fréquente en arrière-plan de zones grillagées ou quadrillées en noir et blanc.