Œuvres tissées

Bilbo Woke Up With The Early Sun In His Eyes

Bilbo Woke Up With The Early Sun In His Eyes (Bilbo s'éveilla, le soleil du matin dans les yeux)
D'après une aquarelle originale de J.R.R. Tolkien pour The Hobbit, 1937, tapisserie de de 3,20m x 2,54 m, Atelier Françoise Vernaudon, en collaboration avec deux autres lissières, Anne Boissau et Natalie Mouveroux, 2020. Collection Cité internationale de la tapisserie. © The Tolkien Estate Ltd 1937

Bilbo Woke Up With The Early Sun In His Eyes, neuvième pièce de la Tenture Tolkien, est tombée de métier le 4 septembre 2020. Cette tapisserie de plus de 8 m2 a été tissée par Françoise Vernaudon, en collaboration avec deux autres lissières, Anne Boisseau et Natalie Mouveroux.

 

Regardez l'intégralité de la cérémonie de tombée de métier :

L'œuvre

L'aquarelle originale

Le Hobbit a été rédigé entre la fin des années 1920 et le début des années 1930 pour amuser les jeunes enfants de Tolkien. Il raconte l’histoire de Bilbo Baggins (version originale, dit Bilbon Sacquet dans la première traduction française et Bilbo Bessac dans la nouvelle), embarqué malgré lui par le magicien Gandalf et une compagnie de treize nains dans leur voyage vers la Montagne Solitaire, pour récupérer leur trésor gardé par le dragon Smaug. Le livre est paru au Royaume-Uni en 1937.


Bilbo s’éveilla, le soleil du matin dans les yeux (Le Hobbit, chapitre 7, "Une étrange demeure", extrait)

“Cette fois, on lui [Bilbo] permit de monter sur le dos d’un aigle et de s’accrocher entre ses ailes. Le souffle de l’air était partout sur lui et il ferma les yeux. Les nains criaient des adieux et se promettaient de récompenser le Seigneur des Aigles s’ils en avaient un jour l’occasion ; et quinze grands oiseaux déployèrent leurs ailes au flanc de la montagne. À l’Est, le soleil frôlait encore l’horizon. La matinée était fraîche, et la brume sommeillait au creux des vallées et serpentait de part et d’autre des cimes et au sommet des collines. Bilbo entrouvrit les yeux. Ils étaient déjà hauts dans les airs : le monde paraissait lointain et les montagnes disparaissaient rapidement derrière eux. Il referma les yeux et s’agrippa plus fermement”.


© The Tolkien Estate Ldt 1937. Photo : Nicolas Roger

 

Œuvres tissées

Christmas 1928

Christmas 1928 (Noël 1928)
D’après une aquarelle originale de J. R. R. Tolkien tirée de Letters from Father Christmas, 1928, tapisserie de 2,84 m x 2,20 m, tissage Atelier Guillot, Aubusson, 2019. Collection Cité internationale de la tapisserie. © The Tolkien Estate Ltd 1976.

Christmas 1928, huitième pièce de la Tenture Tolkien, a été tissée par l'Atelier Tapisserie Guillot à Aubusson. Elle est tombée de métier le 20 décembre 2019, juste avant les fêtes de Noël.

Christmas 1928 est tirée de l'illustration de la lettre reçue par les enfants Tolkien en 1928. L'œuvre illustre l’une des nombreuses mésaventures de l’Ours Karhu, facétieux et maladroit assistant du Père Noël. Insistant pour transporter une grande quantité de paquets à la fois, sur sa tête et dans ses bras, pour les apporter dans les entrepôts, il tomba à la renverse dans les escaliers.

Le tissage a été confié à l'Atelier Guillot, guidé par un carton tracé par la peintre-cartonnière Delphine Mangeret. Les lissiers et les lissières se sont servis d’une cinquantaine de couleurs réalisées par le teinturier aubussonnais Thierry Roger et d’une seule matière, la laine.

Tout au long de la réalisation de cette tapisserie de 7,84 m2, l’Atelier Guillot a accueilli les élèves-lissières du Brevet des Métiers d'Art "Art de la Lisse" – dispensé à la Cité internationale de la tapisserie et coordonné par le GRETA du Limousin –, qui se sont réparties le travail pendant les 4 mois de tissage.

Créations

Édition déléguée

L’édition déléguée est une forme de partenariat public-privé entre la Cité et une galerie qui se charge de concevoir et commercialiser une collection destinée à être éditée en plusieurs exemplaires, dont les prototypes reviennent aux collections de la Cité.

Le studio Ymer&Malta a été le premier à collaborer avec la Cité dans ce cadre autour d’une collection de mobilier intitulée "Aubusson Tapestry : The Great Lady".

Création de la collection : Valérie Maltaverne, avec les artistes et designers Ferréol Babin, Sebastian Bergne, Kenza Drancourt, Benjamin Graindorge, Lou Malta et Sylvain Rieu-Piquet.

Découvrir le travail du Studio Ymer&Malta : https://www.ymeretmalta.com/

Expo passée

Les ateliers felletinois

Du 13 Juin 2020 au 25 Octobre 2020

Chaque été, la Cité de la tapisserie est commissaire d'une exposition temporaire au sein de l'Église du Château de Felletin, à quelques kilomètres d'Aubusson. Cette année, découvrez le meilleur de la production des ateliers felletinois du XVIIème siècle à nos jours dans le cadre remarquable de l'église Notre-Dame-du-Château, illuminée par les verrières d'Henri Guérin et écrin de deux œuvres posthumes de Le Corbusier.

Plus d'informations

Infos pratiques

Adulte 3,50 €  /  Tarif groupe 3 €  / -18 ans Gratuit
Billet jumelé avec la Cité internationale de la tapisserie : 8,50 €
Partenaire Carte Luciole  & Passeport Inter-sites

Horaires

Juin: de 14h00 à 17h30
Juillet / Août: 10h00 - 12h30 / 14h00 - 18h00
Septembre: de 14h00 à 17h30

Ouverture en octobre dans le cadre des 21èmes Journées Nationales de la Laine:
- du samedi 17 au jeudi 22 octobre: de 14h00 à 17h30
- vendredi 23 octobre: 10h00 - 12h30 / 14h00 - 18h00
- samedi 24 et dimanche 25 octobre: de 10h00 à 18h00

EXPOSITION "10 ANS DE CRÉATION CONTEMPORAINE" – DOSSIER DE PRESSE

06.07.2020
Expo passée

10 ans de création contemporaine

Du 01 Juillet 2020 au 21 Septembre 2020

Depuis 10 ans, la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson conduit une ambitieuse politique de création contemporaine. Pour la première fois, une grande rétrospective réunit l’ensemble des œuvres réalisées au fil d’une décennie d’appels à projets, de commandes mécénées et de collaborations avec des galeries ou studios de design. Cette exposition exceptionnelle illustre l’incroyable modernité de la tapisserie d’Aubusson.

Mobilier, mode, design, projets monumentaux ou créations intimistes, les oeuvres présentées, signées par des artistes primés et sélectionnés, renouvellent entièrement l’image de la tapisserie.

 

Les œuvres présentées

Aux œuvres déjà emblématiques de la politique de création contemporaine de la Cité internationale de la tapisserie telles que “Peau de licorne” de Nicolas Buffe (Grand Prix – Appel à création contemporaine 2010), “Confluentia” de Bina Baitel (Grand Prix – Appel à création contemporaine 2012) ou encore “La rivière au bord de l’eau” d’Olivier Nottellet (3ème Prix – Appel à création contemporaine 2010), s’ajoutent des nouveautés encore jamais présentées au public, comme “Le Bain” de Christophe Marchalot et Félicia Fortuna, une oeuvre pensée comme un cabinet de curiosité contemporain, aux frontières du design de luxe, de l’objet-métier d’art, à la fois sculpture et installation. Pour la première fois, la collection de mobilier issue du travail de collaboration entre la Cité internationale de la tapisserie et le studio de design de Valérie Maltaverne sera dévoilée au public. Cette collection innovante de sept pièces, baptisée “Aubusson Tapestry : The Great Lady” renoue avec la tradition des grands ensembliers. L’exposition présentera aussi le travail de Raùl Illarramendi, le premier artiste à signer une oeuvre de la série “Carré d’Aubusson”.

 

Quels créateurs ?

Les créateurs présentés sont des artistes contemporains mais aussi des designers, architectes, créateurs de mode. Cette diversité répond au champ historique couvert par la tapisserie d’Aubusson : entre oeuvre d’art, objet d’art décoratif, élément fonctionnel et architectural.

Liste des artistes : Clément Cogitore, Mathieu Mercier, Nicolas Buffe, Marc Bauer, Jane Harris, Olivier Nottellet, Léo Chiachio, Daniel Giannone, Thomas Bayrle, Eva Nielsen, Christophe Marchalot, Félicia Fortuna, Raúl Illarramendi, El Seed, Benjamin Hochart, Cécile Le Talec, Pascal Haudressy, Marie Sirgue, Alessandro Piangiamore,  Antoine Carbonne, Diane de Bournazel, Capucine Bonneterre, Bina Baitel, Marie-Laure Bourgeois, Vincent Bécheau, Goliath Dyèvre, Quentin Vaulot, Christine Phung, Dagmar Kestner, Studio Valérie Maltaverne, Maroussia Rebecq, Kenza Drancourt, Lou Malta, Vincent Blouin, Ferréol Babin, Julien Legras, Sebastian Bergne, Sylvain Rieu-Piquet, Benjamin Graindorge

 

La presse en parle :

- Article de Télérama, par Xavier de Jarcy, publié le 14/07/20
- Article de Point Contemporain, par Sophie Bernal, publié le 17/07/20

Infos pratiques

Centre culturel et artistique Jean Lurçat
Avenue des Lissiers, Aubusson

Horaires d'ouverture :
10h-18h tous les jours sauf le mardi : 14h-18h uniquement.

Tarifs :
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 5,50 € / Gratuit pour les -18 ans. 

Le billet comprend l’entrée de la Cité internationale de la tapisserie. 

La Cité internationale de la tapisserie a mis en place des mesures sanitaires garantissant au public les meilleures conditions de visite.

Exposition "10 ans de création contemporaine" – communiqué

18.06.2020
Conference

La tapisserie d'exception et la création contemporaine

Découvrez la Galerie Chevalier, vitrine parisienne de la tapisserie d'Aubusson, par Amélie-Margot Chevalier, co-directrice de la Galerie Chevalier à Paris.

La Galerie Chevalier est une célèbre vitrine de la tapisserie d'Aubusson, l'une des seules galeries se consacrant uniquement à l'art tissé. Elle y présente des tissages anciens et s'ouvre à la création contemporaine en soutenant de jeunes artistes. Éditrice de tapis et de tapisseries, elle vient notamment de travailler avec l’Atelier Catherine Bernet à Felletin. Sa devise (d'après Gio Ponti) : "Nous représentons le passé mais nous avons l’intuition de l’avenir".
La Galerie Chevalier est dirigée par Amélie-Margot Chevalier, aux côtés de sa sœur Céline Letessier. Amélie-Margot, spécialiste de la tapisserie moderne et contemporaine (membre de la Compagnie nationale des experts, du Syndicat national des antiquaires et du Comité des galeries d’Art), y assure la direction artistique et la recherche sur les pièces.

À l'occasion de cette conférence, Amélie-Margot Chevalier reviendra sur son travail d'édition avec des artistes contemporains, comme Mathieu Ducournau, sur sa participation aux grands rendez-vous comme le salon Art Paris (au Grand-Palais), le Fine Art Paris (Carrousel du Louvre), ainsi que sur ses expositions consacrées à des tapisseries d'exception d'artistes incontournables de la tapisserie comme Jean Lurçat, Maégot, Riberzani.

Mercredi 4 mars à 18h, amphithéâtre de la Cité de la tapisserie. Entrée libre.

Une conférence organisée par la Société des Amis de la Cité internationale de la tapisserie et de son musée.

 

 

 

 

 

Un premier "Carré d'Aubusson" pour la Cité de la tapisserie - communiqué

11.02.2020

Les Horizons perdus, une installation de Delphine Ciavaldini - dossier de presse

11.02.2020